img_var/dia_p4//bras.jpg
vide
img_medium/dia_p4//bras.jpg
vide
img_small/dia_p4//bras.jpg
vide
Retour accueil - Logo

EPHAD et ESAT

Les massages conforts pour séniors et adultes handicapées

La parenthèse bien-être et partage du sénior

En EHPAD, le toucher est la stimulation sensorielle la moins sollicitée.
Une question de premier sens
Le toucher en maisons de retraite n'est pas facile à appréhender car associé à la pure nécessité des soins. Le plus souvent on n’ose pas, ou on ne sait pas comment faire.
Et pourtant, lorsque cela est proposé, le massage bien être devient une évidence. Autant pour les personnes âgées qui en bénéficient, que pour les soignants et les familles qui en constatent les effets positifs.

Depuis quelques années maintenant, des approches non médicamenteuses permettent de favoriser la stimulation sensorielle. Le toucher, important pour tous, devient essentiel pour nos aînés dont la communication ne passe plus par les mots.

Un massage adapté à la condition physique et aux besoins du sénior offre de nombreux bienfaits :
  • Apaise l'esprit,
  • Détend le corps,
  • Résorbe l’anxiété,
  • Facilite le sommeil.

Le massage (parfois appelé ‘toucher bienveillant’) fourni un impact positif sur l’estime de soi et le rapport à sa propre image (études de Howard 1998, Lane 1989, Pepin 1996 Copstead 1980). De plus il permet la mise en confiance et la personne âgée y est très réceptive.

Au-delà du service : l'échange et le partage
Le toucher-massage est un modèle de communication interpersonnelle. Chaque séance doit commencer par une première approche, le pré-contact, moment capital. Le contact a lieu dans l’espace intime de la personne massée et du masseur qui se trouvent à égalité.
Il est important de s’asseoir près d’elle afin que les regards se croisent, marquent la volonté de communiquer et gomment le rôle dominant du masseur.

Massage délicat pour personnes agées

Nos aînés, des personnes fragiles et particulières !
Des gestes adaptés
Toutes les techniques de massage sont évidemment parfaitement dosées car il s'agit de personnes du troisième âge et quatrième âge, donc plus fragiles.
Elles sont basées sur des gestes simples, englobants, reliant et unifiant les différentes parties du corps.

Afin que le résidant ne tressaute pas au premier contact, les mains doivent être chaudes, prêtes à créer et impulser le mouvement. A la fois souples et fermes, elles épousent les moindres contours du corps.

Les manœuvres élémentaires telles que l’effleurage, le drainage, la friction, la vibration, le pétrissage , le pincé-roulé, et la pression procurent une multitude de sensations.

Connaitre le corps vieillissant
La vieillesse se matérialise par des transformations du corps qui sont souvent mal vécues. Alors, l’image étant insupportable, le corps s’oublie petit à petit jusqu’à devenir parfois étranger.
En oubliant son corps, la personne âgée ne se reconnaît plus et risque de s’oublier elle-même.

Voir sa peau vieillir est source d’une blessure narcissique importante. Une peau qui vieillit nécessite plus de soins : soins de beauté, soins d’hygiène, toucher-massage.
Plus la dépendance est importante, plus il y a nécessité d’intervention d’une tierce personne qui intervient par le contact… mais avec quel tact ? quelle intention ? quelle présence ? et quelle empathie ?
Est-il possible d’aimer à nouveau cette 'vieille peau' ?
C’est pour cette raison que le toucher a son importance dans la vie relationnelle du sujet âgé car il fait le lien avec son histoire, et l’aide à vivre dans le moment présent.


Adultes handicapés : renouer avec son corps

Une philosophie 'bien-être' du handicap
Stimuler l'éveil du corps et des sens
Pour des personnes en situation de handicap, l'objectif du massage, véritable 'outil-toucher' d'accompagnement, est de permettre de renouer avec son corps pour retrouver une pleine estime de soi.
Il constitue un moment de douceur, de délicatesse et de relâchement des tensions, qui s'établit grâce au lien de confiance entre le praticien et la personne handicapée.
Il contribue à briser le sentiment d'isolement et pallie la perte de contact physique dont souffrent certaines personnes handicapées, souvent réduites à leur handicap ou à des contacts de soins 'techniques'.

Une approche progressive
A la fois dans les techniques mais aussi dans l'écoute et la prise en compte les limites induites par le handicap.

La première séance se limite généralement en une prise de contact entre l'handicapé et le masseur. Cette étape vise à instaurer une relation de confiance. Le masseur profitera de cette occasion pour acquérir quelques informations sur les 'possibilités corporelles' de la personne. En plus du toucher, les gestes, le regard et la parole sont également mobilisés.

L'accompagnement peut débuter par un massage des pieds, du visage, des mains, pour apprivoiser le corps en douceur et faire découvrir des perceptions nouvelles. Il peut ensuite progresser vers un massage à l'huile à même la peau et plus global.

Au début d’une séance, l’effleurage est le plus utilisé. Il s’agit d’une prise de contact avec la zone à masser. Son application doit se faire avec beaucoup de précautions afin « de rassurer ».

Chaque individu est unique, chaque massage est personnalisé et adapté à chaque situation ou à chaque personne avec respect et pudeur.

Un complet partenariat avec le personnel soignant

Quel cadre d'intervention ?
L'intervention dans les établissements d' adultes handicapés et personnes agées se feront toujours avec l'aval antérieur et en partenariat avec l'équipe soignante et pourront éventuellement s'intégrer dans un projet d'animation.

Selon la situation personnelle et juridique du résidant la facture sera remise:
  • à l'intéressé
  • à sa famille
  • à son représentant légal

Aucun massage ne sera réalisé sans une validation de l'institution.

Massage à domicile Téthieu